Widget Image
Widget Image
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim

Subscribe to our newsletter

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam
[contact-form-7 id="9582" html_class="default"]

Girona

Gérone est un monument parmi les monuments. Une ville qui surprend, qui ne laisse pas indifférent. Histoire et modernité, tradition et avant-garde y cohabitent. Elle se trouve située à la croisée des chemins entre la mer et la montagne, étant la capitale de la Costa Brava et également des Pyrénées orientales.

Son vieux quartier, avec des éléments architectoniques et historiques uniques, est un témoin vivant du passage des différentes étapes de la civilisation.

De toute la couronne qui est la ville, se distingue la Cathédrale de Santa Maria (XIVe au XVIIIe siècle), qui est un mélange de styles, depuis l’art roman (cloître et tour de Charlemagne) jusqu’au baroque de la façade ou le gothique de la nef centrale. Une nef, qui avec une largeur de 23 mètres, est l’espace gothique  voûté le plus vaste au monde. L’une des traditions pour y accéder est de compter les marches qui mènent jusqu’à la porte principale de la façade.

L’autre clocher svelte qui dépasse de la « skyline » de Gérone, est la basilique de Sant Feliu. De fait, elle était une Cathédrale jusqu’au Xe siècle, et elle compte également de nombreux styles parmi ses murs. À l’intérieur, le sarcophage du patron de la ville, Sant Narcís. La légende raconte que pendant une invasion française au XIIIe siècle, des milliers de mouches sont sorties du sarcophage du Saint, pour piquer les soldats ennemis et leurs chevaux, qui durent fuir ou mourir. D’où le fait que l’iconographie de la mouche soit présente à différents endroits et dans différentes traditions de la ville.

 

Les rues du Quartier Juif sont aussi charmantes que les deux constructions principales monumentales. Il s’agit d’un labyrinthe de petites ruelles et de cours qui conservent encore l’air de l’époque médiévale. C’est l’un des quartiers juifs les mieux conservés au monde et la manifestation évidente de l’importance de cette culture dans la ville. Au milieu de toutes ces ruelles étroites, il y a un « espace vert », celui que laisse la rivière Onyar qui traverse le centre monumental de la ville. Des dizaines de maisons, peintes dans des couleurs vives sont accrochées à sa rive, formant l’une des images les plus photographiées de Gérone.

En traversant la rivière au milieu des maisons, nous apercevons un pont métallique rouge. Il a été conçu par l’équipe de Gustave Eiffel, prestigieux architecte qui entre autres projets, s’est chargé de la fameuse Tour Eiffel de Paris.

Gérone ne pourrait pas s’expliquer sans son histoire, mais avec le fil du temps, elle s’est parfaitement intégrée à la modernité et l’avant-garde, devenant un musée à l’air libre. C’est une ville de petite taille, à échelle humaine, sans agglomérations. Il n’y a pas de place pour le stress ni la hâte. Gérone doit se découvrir à pied, en toute tranquillité et avec les yeux bien ouverts pour ne perdre aucun détail.

La cuisine est un autre des bastions de la ville. La pointe de l’iceberg est le Celler de Can Roca, élu en 2013 comme le meilleur restaurant du monde. Avec le Celler comme référence indiscutable, une infinité d’établissements l’accompagnent, misant sur les produits de qualité que propose le territoire avec des touches d’élégance et de modernité.

Le commerce mérite également d’être mentionné. Dans les rues parallèles à la rivière Onyar, nous trouvons de nombreux établissements d’excellente qualité, depuis les plus traditionnels jusqu’aux dernières tendances et marques de prestige international.

Gérone est une ville intemporelle, inquiète et curieuse, attrayante à n’importe quelle époque de l’année et où la culture est bien vivante. Une visite indispensable d’arrêt unique ou escale incontournable entre la mer et la montagne.

La ville a été pendant de nombreuses années une grande inconnue, qui a enfin perdu sa timidité et souhaite montrer ouvertement et sans complexe sa beauté patrimoniale, culturelle et contemporaine.

Photo:
1. Cathedral and the houses
on the river Onyar (Girona).
2. Santa Maria Cathedral (Girona).
3. The Museum of Jewish History
(Girona). Òscar Vall. Arxiu Imatges PTCBG.
4. “Peixateries Velles” bridge (Girona).
5. Girona wall (Girona).
6. “Jardins dels Alemanys” & Basílica of Sant Feliu (Girona).
7. The Jewish Quarter or Call (Girona). Òscar Vall. Arxiu Imatges PTCBG.